Explorez l’Université Brown

L’enseignement inclusif est une inclusion intellectuelle et affective explicite de tous les étudiants dans nos domaines et disciplines, à travers le contenu des cours, l’évaluation et / ou la pédagogie.

Centre Sheridan pour l’enseignement et l’apprentissage. (2017). Connexion Avec Vos Élèves.

Une philosophie de l’enseignement qui offre des chances égales à tous les étudiants de vivre une expérience d’apprentissage réussie.

Dewsbury, B. (2017). Sur le développement par le corps professoral de pratiques d’enseignement inclusives en STIM. Lettres de microbiologie FEMS, 364 (18): 2.

Le contenu et les autres objectifs du cours sont « explicitement considérés sous les perspectives multiples et les expériences variées d’un éventail de groupes help et aident les étudiants à comprendrehow comment ils construisent des connaissances dans n’importe quel domaine ou discipline.”

Saunders, S., &Kardia, D. (2000). Classes inclusives : Première partie d’une série en deux parties. Les perspectives hispaniques dans l’enseignement supérieur, 10 (15): 21.

Les quatre dimensions de l’enseignement et de l’apprentissage qui semblent avoir un intérêt particulier pour les questions de diversité sociale et culturelle sont:
  1. étudiants: connaître ses élèves et comprendre la façon dont les étudiants de divers milieux sociaux et culturels vivent la classe du collège
  2. instructeur: se connaître en tant que personne ayant des antécédents de socialisation académique en interaction avec un milieu social et culturel et des croyances apprises
  3. contenu du cours: créer un programme qui intègre diverses perspectives sociales et culturelles
  4. méthodes d’enseignement: développer un large répertoire de méthodes d’enseignement pour aborder plus efficacement l’apprentissage of des élèves de différents milieux sociaux. »

Marchesani, L.S., &Adams, M. (1992). Dynamique de la diversité dans le processus d’enseignement et d’apprentissage: Un modèle de développement du corps professoral pour l’analyse et l’action. Nouvelles orientations pour l’enseignement et l’apprentissage, 52:9-12.

« L’équité consiste donc à s’efforcer de structurer des environnements de classe de biologie qui maximisent l’équité, dans lesquels tous les étudiants ont la possibilité de participer verbalement, tous les étudiants peuvent voir leurs liens personnels avec la biologie, tous les étudiants ont le temps de réfléchir, tous les étudiants peuvent poser des idées et construire leurs connaissances en biologie, et tous les étudiants sont explicitement accueillis dans la discussion intellectuelle sur la biologie. »

Tanner, K.D. (2013). La structure compte: Vingt et une stratégies d’enseignement pour promouvoir l’engagement des élèves et cultiver l’équité en classe. CBE Éducation en sciences de la vie, 12:322.

« Même si certains d’entre nous pourraient vouloir conceptualiser nos salles de classe comme culturellement neutres ou pourraient choisir d’ignorer les dimensions culturelles, les élèves ne peuvent pas vérifier leur identité socioculturelle à la porte, ni transcender instantanément leur niveau de développement actuel. Par conséquent, il est important que les stratégies pédagogiques que nous utilisons en classe reflètent une compréhension du développement de l’identité sociale afin que nous puissions anticiper les tensions qui pourraient survenir en classe et être proactifs à leur sujet. »

Ambrose, S.A., Bridges, M.W., DiPietro, M.&Lovett, M.C. (2010). Comment fonctionne l’apprentissage: Sept principes fondés sur la recherche pour un enseignement intelligent. San Francisco, CA : Jossey Bass. 169-170.

« Nous avons défini le terme  » élargir la participation » pour désigner les efforts visant à développer les talents et à promouvoir l’inclusion d’étudiants et de scientifiques de tous les milieux sociaux à tous les niveaux des sciences de la vie (de la maternelle à la 12e année grâce à une formation postdoctorale, à l’indépendance en début de carrière et à la haute direction). … Selon notre vision, les résultats de l’élargissement des efforts de participation seraient une entreprise scientifique dynamique qui continue d’exploiter les contributions des personnes provenant de milieux traditionnellement bien représentés tout en favorisant la pleine participation et l’engagement de celles provenant d’autres milieux (par exemple, les femmes, les minorités raciales et ethniques, les personnes handicapées, les minorités sexuelles et de genre, les étudiants de première génération, ceux provenant de milieux à faible revenu). »

Gibbs, K.D., &Marsteller, P. (2016). Élargir la participation aux sciences de la vie: Paysage actuel et orientations futures. Enseignement des sciences de la vie, 15(3).

Posted on

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.